DEPUIS 1968

RONQUIERES

Asquimpont

Rappel historique

La tour d'Asquimpont

Les vieilles photos d'Asquimpont

Virginal Samme

Histoire de la commune de Virginal

Le tram à Virginal

Fauquez

Le village de Fauquez

La chapelle de verre

La marbrite

La gare de Fauquez

Le château de Fauquez

Découvrir Ronquières

Vues d’ensemble

Les hauts remblais

Le pont canal

La tête amont

La tour

Les treuils

Les trémies aériennes

La tranchée

Les bacs

La tête aval

La centrale électrique


Braine Le Comte

La ville de Braine Le Comte

La gare de Braine Le Comte

La gare en photos anciennes

La gare en photos récentes

Torine

Le bois de la Houssière

Un site préhistorique important

Station préhistorique

Le long des sentiers

La foret bleue

Plaisirs d'automne

Fermes à la lisière du bois


Les 4 saisons de Ronquières

Ronquières en hiver

Le plan incliné en hiver

Le canal en hiver

Le vieux canal en hiver

Les péniches en hiver

Ronquières au printemps

Air Ronquières

Photos de Michel Desmet

Vues aeriennes anciennes

Photos d'Emmanuel Gervy

Photos en mongolfière...

En ulm…

Depuis un drone

Photos de Pierre Gillard

Histoire

Histoire du canal

Le canal à 70 tonnes

Le projet Vifquain

Le canal à 300 tonnes

Le canal à 1350 tonnes

Histoire du village

Le canal dans Bruxelles

Histoire du village de Ronquières

Bourgmestres de Ronquières

Le long du canal

Le long du canal

Le long du canal à Ruysbroek

Le long du canal à Lot

L'écluse de Buizingen

Le long du canal à Hal

Le long du canal à Clabecq

Le long du canal près de Charleroi

Le canal entre Charleroi et Seneffe

Le canal à Seneffe

Vestiges d'écluses

Le tunnel de Godarville

Le canal du Centre


Dernière mise à jour :

01/05/2018



www.ronquieres.org Site privé et philanthropique ,non officiel, non commercial, non promotionnel et non touristique.. Le site n’utilise pas de cookies.

Toutes les photos présentes sur ce site ne sont pas libres de droits. Tous les textes restent la propriété intellectuelle de leurs auteurs respectifs.

Ascenseur d'Anderton

Ecluse ascenseur de Peterborough

L'ascenseur d'Anderton est le plus ancien ascenseur à bateaux au monde, construit en 1875.

Situé en Angleterre, près du village d'Anderton dans le nord du Cheshire, il relie deux voies navigables : la rivière Weaver et le canal du Trent et de la Mersey.

La rivière se trouvant environ 16 mètres en dessous du canal, l'ascenseur était un choix permettant d'éviter de construire une longue série d'écluses. L'ascenseur comporte deux imposants réservoirs d'eau, chacun étant capable d'emporter deux bateaux étroits. Chaque réservoir sert de contrepoids à l'autre, ce qui permet de transporter simultanément des embarcations du haut vers le bas et vice-versa.

Le mécanisme originel était hydraulique. Il fut remplacé après 25 ans d'utilisation par des moteurs électriques, reliés à un système de poulies et de contrepoids, qui permettait de manœuvrer de façon indépendante les deux réservoirs. Néanmoins, le système hydraulique fut remis en place après la restauration de l'équipement en 2002. L'ascenseur, victime de la corrosion, ne fonctionnait plus depuis 1983

Chargement...

Cliquez sur une image pour lancer le diaporama

L’ascenseur à bateaux d’Anderton rouvert à la navigation de plaisance

Considéré   comme   le   plus grand  monument  de  l’ère  des canaux  britanniques  et  connu sous le nom de « cathédrale des canaux », l’ascenseur à bateaux d’Anderton à Northwich, dans le  Cheshire  (Grande-Bretagne) relie  la  rivière  Weaver  au  canal de Trent & Mersey. Conçu par Edwin Clark (auteur des quatre ascenseurs du canal du Centre, près   de   La   Louvière)   et construit en 1875, il a subi une importante révision en 1904 et a été électrifié en 1908. Fermé  depuis  1983  lorsqu’une inspection  de  routine  a  révélé de sérieuses détériorations de la structure, le célèbre ascenseur a fait  un  retour  triomphant  dans le  réseau  des  voies  navigables le 27 mars 2001 après qu’on y ait effectué pour 7.000.000 £ de travaux (eviron 11.550.000 € ). Les  travaux  de  rénovation,  qui ont  débutés  en  mars  2000  par le  démantèlement  de  la  structure  de  1908,  ont  été  financés en 1998 à raison de 3.300.000 £ par l’ Heritage Lotery Fund britannique. Les  deux  caissons  ont  été enlevés  par  une  grue  de  1.000 tonnes  (pour  laquelle  des  fondations  spéciales  ont  dû  être réalisées)  et  placés  sous  une tente  à  structure  métallique. On procéda alors à un sablage de tous les éléments (démontés ou  non).    Avant  la  peinture  de l’ensemble,  on  effectua  des centaines de réparations. Le travail  le  plus  important  fut  le rétablissement  de  l’installation hydraulique initiale : les pistons de  0,914  m  de  diamètre,  de 17,06  m  de  long  en  position rétractée et de 48,75 m en position  étendue,  furent  forgés  en Allemagne, usinés en Hollande et  installés  sur  le  site  en  mai 2001. Un  centre  d’accueil  pour  les visiteurs  a  été  installé  et  des visites guidées sont organisées.