A découvrir dans ce chapitre
Mais aussi …

Créée en 1889 par Charles Catala comme filature de laine, elle fut la principale fournisseuse de feutres pour les papeteries qui en étaient de grandes consommatrices pour leurs machines à papier. Pendant de nombreuses années, les ouvriers de ces deux usines recevaient une couverture en cadeau lors de leur départ à la retraite.

Cette usine était aussi appelée « Fabrique du Bourgmestre » car Charles Catala, propriétaire, fut bourgmestre de la commune de Virginal de 1883 à 1919.

Cette industrie resta tout au long de son existence une affaire familiale passant des mains du fondateur à celles de Maurice Catala, Martel Catala et enfin Albert Huart Catala. Après avoir multiplié, dans ses locaux, de nombreuses machines à tisser de plus en plus larges, elle déclina peu à peu et fut contrainte de fermer ses portes dans les années 1970.

Les bâtiments actuels servent au stockage de différents matériels.

Quand disparut cette activité, les bistrots du coin en firent de même. Sur le plateau de la gare et de la rue Charles Catala se côtoyaient plusieurs cafés : chez Gabrielle, chez Arthur Deneau, café Taxi et le café restaurant du Val tenu par Germaine Lebrun.

Il n’en reste plus qu’un, l’ancien Val devenu les « Trois Tilleuls » pour quelques années et finalement le « Saint Malo ».