Pont de Oisquercq

Contrairement à tous les autres ponts construits entre 1960 et 1967, le pont de Oisquercq, comme celui de Ronquières n’est pas un pont de type “Bowstring” mais un pont à poutres de béton  précontraint

Continue Reading

Pont d’Asquimpont

Le pont d’Asquempont fut lui aussi construit bien au sec, au milieu d’un pré, à une cinquantaine de mètres du tracé de l’ancien canal et de l’écluse d’Asquempont qui était toute proche et qui est désormais recouverte par un épais remblais d’une vingtaine de mètres de hauteur. Les travaux ont débuté en 1964 et le…

Continue Reading

Pont de Clabecq

L’actuel pont de Clabecq a succédé à l’ancienne passerelle “Demeur” qui enjambait ici autrefois le canal à 70 tonnes. La passerelle Demeur

Continue Reading

La modernisation du canal à 1350 tonnes

L’industrie lourde, en Hainaut, à l’exception de la sidérurgie, grâce à la proximité des minerais français, plus particulièrement les minerais de fer lorrains, enregistrait depuis 1929, date de la grande crise mondiale, une sérieuse chute de production. Cet état de choses entraîna, comme le fit remarquer DELMER dans son étude, “L’influence des Voies Navigables sur…

Continue Reading

Le canal pendant la guerre 1940 – 1945

L’étude d’un agrandissement du canal n’alla pas plus loin car des événements d’une extrême gravité se déroulaient à travers le monde. Le 10mai1940, les Allemands envahissaient la Belgique pour la seconde fois en 25 ans. Contrairement à ce qui s’était passé lors de la première guerre mondiale, les opérations militaires de mai 1940 sur le…

Continue Reading

Le programme de modernisation de 1947

La guerre terminée, la caractéristique essentielle du canal était son hétérogénéité : gabarit de 300 tonnes sur le tronçon Charleroi-Clabecq; gabarit de 600 tonnes sur le tronçon Clabecq-Bruxelles. Sur cette dernière section, heureusement, les dimensions du canal et des écluses avaient été choisies de façon à permettre le passage de bateaux de 1.350 tonnes (longueur…

Continue Reading

Entre Seneffe et Ronquières

La situation n’était guère aussi favorable entre Seneffe et Ronquières, où la vallée resserrée, sinueuse et à forte pente de la Samme ne permettait pas la réalisation de longs biefs au tracé satisfaisant. Il eût fallu construire plusieurs écluses de grande chute et exécuter des travaux de terrassement coûteux en terrain rocheux. Un tracé en…

Continue Reading