Runcaria

Un fossile de 385 millions d’années livre les traces de la première plante à semences connue. Une révolution dans l’évolution! En 1968 , un paléobotaniste belge découvrait les restes d’une plante archaïque inconnue sur un bloc de schiste extrait lors de travaux sur le canal Charleroi-Bruxelles. Pendant plusieurs décennies, les fossiles de cette espèce végétale,…

Lire la suite ...

La modernisation du canal

Dans le programme de Willems figurait la modernisation au gabarit européen de 1350 tonnes du canal Charleroi – Bruxelles sur toute sa longueur.  Il restait donc à moderniser le tronçon entre Charleroi et Clabecq. La réalisation du canal à 1350 tonnes correspond assez bien au tracé  du canal à 300 tonnes, sauf dans le tronçon…

Lire la suite ...

Le programme de Gustave Willems

Une fois la guerre terminée, il fallait reprendre le problème là où on l’avait laissé. Et un constat s’imposait:le canal se caractérisait par un manque d’homogénéité. Il affichait un gabarit de 300 tonnes sur le tronçon Charleroi – Clabecq tandis que la section Clabecq –  Bruxelles, aménagée avec des écluses pour quatre péniches de 300…

Lire la suite ...

Les raisons de la modernisation

Durant la première moitié du XXeme siècle, la modernisation du canal au gabarit européen de 1350 tonnes apparaît très vite comme un moyen de sauver l’industrie charbonnière. Entamé en 1948, ce vaste programme s’achève vingt ans plus tard avec la mise en service d’un fleuron du génie civil wallon : le plan incliné de Ronquières….

Lire la suite ...

La chute de Ronquières

En quittant la tranchée de Godarville, le tracé à 1350 tonnes s’écarte de l’ancien tracé en obliquant vers le nord-ouest et prend la direction de Ronquières. A cet endroit, il lui reste à descendre les 68 mètres qui le sépare du versant de la Senne ou, plus précisément du confluent Senne – Samme. Il est…

Lire la suite ...

Le fonctionnement

La conception du site Le plan incliné de Ronquières qui s’étend sur 1750 mètres comprend en fait tout un ensemble d’ouvrages. Si l’on tient compte de la section dite des hauts remblais, cette longueur atteint 6 kilomètres. De l’amont vers l’aval, le site comprend ainsi d’abord une culée de raccordement et un pont-canal qui relient…

Lire la suite ...

Senne, Sennette, Samme, rivières soeurs

D’après un texte original de Robert Cotyle publié dans « Hainaut Tourisme » numéro 126 de mars 1968. Ces trois rivières, par leur radical, se ressemblent et ont conservé leur nom gaulois, la Senne, dont le toponyme fut très rayonnant, à la fois dans la région romane du pays où elle prend sa source et dans la…

Lire la suite ...