Dernière mise à jour :

30 décembre 2015

www.ronquieres.org Site privé et philanthropique ,non officiel, non commercial, non promotionnel et non touristique.. Le site n’utilise pas de cookies.

Toutes les photos présentes sur ce site ne sont pas libres de droits. Tous les textes restent la propriété intellectuelle de leurs auteurs respectifs

Asquimpont

Rappel historique

La tour d'Asquimpont

Les vieilles photos d'Asquimpont

Virginal Samme

Histoire de la commune de Virginal

Le tram à Virginal

Fauquez

Le village de Fauquez

La chapelle de verre

La marbrite

La gare de Fauquez

Le château de Fauquez

Vues d'ensemble

Vues du bas

Vues d'Ecaussinnes

Vues de Fauquez

Henripont

Vues du Mont de Pitié

Vues de la tranchée

Vues du Croiseau


Braine Le Comte

La ville de Braine Le Comte

La gare de Braine Le Comte

La gare en photos anciennes

La gare en photos récentes

Torine

Le bois de la Houssière

Un site préhistorique important

Station préhistorique

Le long des sentiers

La foret bleue

Plaisirs d'automne

Fermes à la lisière du bois


Les 4 saisons de Ronquières

Ronquières en hiver

Le plan incliné en hiver

Le canal en hiver

Le vieux canal en hiver

Les péniches en hiver

En hiver à Ronquières

Ronquières au printemp

Air Ronquières

Photos de Michel Desmet

Vues aeriennes anciennes

Photos d'Emmanuel Gervy

Photos en mongolfière...

En ulm...

Photos de Pierre Gillard

La tour

Un bac circule dans le plan incliné de Ronquières

Partir à la découverte des bacs du plan incliné de Ronquières

La construction du plan incliné de Ronquières

Les travaux entre Clabecq et Bruxelles

Asquimpont Ittre Ecluse vieux canal  Construction   La tour  Terrassements  Vu du ciel La grande Lima  Les colonnes du pont canal Vu de la tour Nouveautés

Un bac monte le plan incliné Les bacs La construction
RONQUIERES Il était une fois Le seul plan incliné en activité au monde

DEPUIS 1968

Pour éviter que le sang, la sueur et le savoir de nos pères ne sombrent dans l’oubli. Les travaux entre Clabecq et Bruxelles Les vieilles écluses


Les travaux de transformation du canal entre Clabecq et la place Sainctelette à Bruxelles, adjugés en 1922, prirent une décennie. Le 13juin 1927, WILLAME, dans sa conférence à la Chambre de Commerce de Bruxelles, invitant son auditoire à visiter les chantiers du canal, les décrivait ainsi “Si vous acceptiez cette invitation, nous pourrions vous montrer diverses parties de la cunette déjà achevées et donnant l’idée de ce que sera le canal futur. Puis, entre C!abecq et Lembecq, une vaste passerelle en béton armé terminée, une écluse de 7,07 mètres de chute dont les maçonneries sont terminées, l’ouvrage de retenue qui permettra à Lembecq de déverser dans le canal les têtes de crue de la Senne. A Ha!, des ponts de chemin de fer en construction et dont l’un sera, en Belgique, le plus grand pont métallique d’une seule travée; également une écluse avec couloir d’évacuation des crues de Senne, et abords comprenant un vaste voûtement de la Senne sous la future gare, tête de la ligne de chemin de fer Hal-Schaerbeek. A Buysinghen, un pont-route terminé. A Lot, une écluse dont les maçonneries sont à peu près terminées et où il fallut vaincre de grandes difficultés de terrain. Nous laisserons de côté les chantiers de Leeuw-St-Pierre où l’on commence un pont-route en béton armé très intéressant et un siphon. Nous arriverons ainsi à l’origine d’Anderlecht, dont toute la traversée n’est qu’un vaste chantier comprenant une écluse, quatre ponts, des siphons, des murs de quai, des terrassements de tout genre, en voie d’exécution”.

Un extrait du Moniteur du 19janvier 1933 consacrait la fin de ces travaux de transformation. Dans celui-ci, le Ministre des Travaux publics faisait savoir que la navigation des péniches de 42 mètres (en fait 40,80 m) de longueur, 5 mètres de largeur, était possible, à l’enfoncement de 1,80 mètre, sur toute l’étendue du canal de Charleroi à Bruxelles. Le règlement de navigation de 1935 donne pour longueur utile minimum des écluses 40,80 m. De plus, ce n’est qu’en 1936, lorsque l’écluse à 70 tonnes de Molenbeek fut désaffectée, que les péniches de 300 tonnes purent emprunter le canal de Charleroi à Bruxelles sur toute sa longueur.


Le canal au gabarit de 300 tonnes voyait enfin le jour.


Il possédait 38 écluses (32 de 40,80 m x 5,20 m et 6 de 81,60 m 10,50 m) réparties ainsi : 11 écluses sur le versant Sambre et 27 sur le versant Senne. Le bief de partage avait une longueur de 11 kilomètres.



L’écluse d’Anderlecht