Ce serait s’abandonner à la facilité de paraphraser Bonaparte et de proclamer que du haut de cette tour des siècles d’Histoire nous contemplent.  Mais ce ne serait que stricte vérité comme va vous le montrer le rappel chronologique que voici.

Moment

Evénement

1436

Philippe le Bon, par un édit, autorise l’approfondissement de la Senne pour y permettre la navigation

1570

Première évocation d’un canal relient Charleroi à Bruxelles

Avril 1656

Étude d’un canal par les États du Hainaut

25 aout 1660

Présentation d’un premier projet de canal par les ingénieurs Cornelis, Jansens, Mercx, Peeters et Vanwreede. Ce projet fut abandonné

1669

Les commerçants bruxellois revendiquent la construction d’un canal entre Charleroi et leur ville.

1699

Un nouveau projet est approuvé. Des travaux débutent. Mais le projet subit un échec.

1750

La faisabilité d’une liaison par voie d’eau entre Charleroi et Bruxelles est à nouveau prouvée. Mais le gouvernement autrichien ne réagit pas.

1783

Nouveau rapport démontrant les avantages d’un canal entre les deux villes

24/06/1789

Naissance à Tournai de l’ingénieur Jean-Baptiste Vifquain

1801

Le gouvernement français charge l’ingénieur Vionnois de l’étude définitive d’un projet de construction d’un canal entre Charleroi et Bruxelles et ce, suite aux sollicitations tant des commerçants de Bruxelles que des producteurs de charbon de la région de Charleroi.

25/03/1803

Un mémoire est remis au gouvernement qui recule devant le cout élevé de la réalisation de l’ouvrage

1808

Jean-Baptiste Vifquain est enrôlé dans l’armée Napoléonienne.

1812

Jean-Baptiste Vifquain est admis à l’école polytechnique

31/10/1814

Jean-Baptiste Vifquain reçoit son diplôme d’ingénieur au terme de brillantes études.

10/01/1819

Lauréat du concours organisé par l’empereur  Guillaume pour le démantèlement des murailles de Bruxelles et la création des grands boulevards, ce que l’on appelle aujourd’hui la petite ceinture. En tant qu’architecte Jean-Baptiste Vifquain réalise la porte de Schaerbeeck, la place des Barrricades, l’hôpital et l’hospice de Tirlemont.

1820 –1823

Jean-Baptiste Vifquain procède à l’étude d’un canal devant relier Pommeroeul à Antoing

07/03/1823

Le gouvernement des Pays-Bas ( dont fait alors partie la Belgique) charge Jean-Baptiste Vifquain de reprendre les études antérieures dont celles de Vionnois pour la réalisation d’un canal entre Charleroi et Bruxelles

1824- 1826

Surveillance de la construction du premier canal entre Pommeroeul et Antoing.

1824

Participation à la création d’un réseau de chemin de fer à vocation industrielle et commerciale

26/01/1825

Jean-Baptiste Vifquain présente son projet de canal reliant Bruxelles à Charleroi devant le gouvernement des Pays-Bas, département du Waterstaat

10/01/1826

Approbation du cahier des charges par le Ministre de l’Intérieur

06/05/1826

Approbation de l’adjudication de la concession et des travaux à la société Nieuwenhuis & Cie

02/04/1827

Début des travaux de terrassements et de construction des écluses

Du 01/08/1827 au 31/12/1831

Percement d’un tunnel à 70 tonnes d’une longueur de 1267 mètres, le tunnel de Bete refaite

22/09/1832

Fin des travaux et ouverture solennelle du canal à 70 tonnes. Un premier « baquet » de Charleroi, conçu par Jean-Baptiste Vifquain quitte la ville. Il arrive à Bruxelles le 25/09/1832.

1833

Creusement de l’embranchement vers la région du Centre et de son canal

1835

L’état Belge rachète la concession à la société Nieuwenhuis & Cie

1841

Début des premières études pour la modernisation canal et sa mise au gabarit de 300 tonnes.

1842

Jean-Baptiste Vifquain publie son ouvrage « Des voies navigables en Belgique »

1846

Jean-Baptiste Vifquain est admis à la retraite

31/08/1854

Jean-Baptiste Vifquain décède à Ivry sur Seine

04/08/1878

Adoption d’une loi en vue de mettre le canal en grande section dans le cadre du programme des « canaux houillers à 300 tonnes »

1882 – 1893

Réalisation des travaux au départ de Charleroi

1885

Fin du percement du tunnel à 300 tonnes d’une longueur de 1049 mètres.

1905

Fin des travaux de mise à 300 tonnes du canal entre Clabecq et Ronquières

14/01/1933

Les travaux de modernisation à 300 tonnes du canal se terminent. Le canal est désormais à ce gabarit sur toute sa longueur.

1947

Plan du Professeur Willems pour l’aménagement de l’ensemble des voies navigables pour des bateaux de 1350 tonnes.

Juin 1948

Début des travaux de modernisation du canal à 1350 tonnes

1957

Création de la commission d’étude du rachat de la chute de Ronquières

28/9/1961

Adjudication pour les équipements électro-mécaniques du plan incliné de Ronquières. L’adjudication est de 805.000.000 de francs de l’époque.

5/12/1961

Adjudication définitive des travaux de génie civil pour un montant estimé de 1.033.000.000 francs de l’époque

14/12/1961

Adjudication pour la construction des bacs pour un montant de 57.000.000 de francs de l’époque

Mars 1962

Début des travaux de construction du plan incliné de Ronquières

Août 1967

Mise en service du bac occidental et début de l’exploitation commerciale du plan incliné de Ronquières

1/04/1968

Mise en service intégrale du plan incliné de Ronquières

07/09/1968

Fin définitive de l’ensemble des travaux de modernisation du canal Charleroi Bruxelles qui est désormais et sur toute sa longueur au gabarit de 1350 tonnes.