A découvrir dans ce chapitre
Biographie sommaire  | Ronquières avant l’an mil | Ronquières au Moyen Age | La vie religieuse à Ronquières | La commune de Ronquières | La vie industrielle à Ronquières | St Sébastien | Les brasseries de Ronquières | Les chapelles |  Les niches sanctiorielles |  Les dindons à Ronquières | Les écoles |La ferme historique de Haurut | La ferme du Quesnois | La cense de la Bruyère |  Ronquières se développe | Droits des seigneurs d’Enghien à RonquièresLes derniers siècles | L’abbaye de Cambron à Ronquières | Les moulins à vent | Les Canart | Le choléra en 1866 | L’industrie linière et cotonnière |  Le Rouge Lion ou la maison des Filtiers  | Etienne Denis et l’industrie linière à Ronquières | Etienne Denis et l’industrie cotonnière à Ronquières | La filature de Louis Desmedt | La papeterie de Gueulo

La chapelle du Bon Dieu de Pitié

La chapelle a été reconstruite en 1553, mais elle existait bien avant. C’est le pasteur Johannes Antonius qui la fit rebâtir. La pierre au-dessus de la niche porte l’inscription suivante : « Jean Antoine, curé de Ronquières ». La statue est en terre cuite, représentant le Christ de Pitié assis sur un rocher, en attendant la crucifixion. Elle est couronnée d’épines. Ses mains sont ligotées avec des grosses cordes et il tient en main un roseau. Elle a échappé à la fureur des iconoclastes en 1568.Malheureusement, en 1974, des vandales se sont introduits dans la chapelle et ont brisés complètement la statue.

C’est grâce au grand talent du grand artiste Parentain de Bruxelles qu’on a pu la réparer. Elle a été replacée dans la chapelle qui avait été nouvellement restaurée et pourvue d’une nouvelle toiture. En 1986, au mois d’avril, elle a de nouveau été saccagée. Elle fut de nouveau restaurée. Le samedi 7 aout 1986, veille de la Saint Géry, patron de la paroisse, elle fut replacée dans la chapelle où une messe fut célébrée. Depuis 1980, année du millénaire de la paroisse, une messe est célébrée chaque année à la même époque. Le dimanche matin, elle avait été saccagée et provisoirement, la statue se trouve dans l’église paroissiale.

 

La chapelle Sainte Barbe

Elle est construite aux abords de la cense de la Bruyère. Elle renferme une statue en plâtre de Sainte Barbe. Placée sur un autel en pierre dont l’inscription porte qu’elle fut construite en 1848 par Alexandre et Balthazar Maistriaux. Elle est en très mauvais état et nécessite une bonne restauration.

La chapelle de Saint Roch

Elle fut construite en 1866 au moment où Ronquières était frappé par le choléra. Nous en trouvons une au chemin d’Ecaussinnes édifiée en 1866 par les héritiers de Jean-Baptiste Deflandre, en mémoire du frère Louis Deflandre, décédé, victime du choléra.

La seconde fut constuite au chemin de Pied d’Eau par Sylvie Bomal. C’est à cette époque que les habitants ont offert à l’église la belle et vieille statue de Saint Roch en chêne. Elle se trouve toujours dans notre église.

La chapelle Sainte Rita au pont d’aise

La chapelle Sainte Rita a été reconstruite par Ida Omez. Elle touche au pont d’aise, à proximité du Sibémol. Elle remplace la chapelle pariétale qu’on avait mise dans le mur de clôture qui fut détruit il y a quelques années.

La chapelle du Tienne à Piérettes.

Au charly des Bois, en haut du Tienne à Piérettes, se trouve une chapelle qui fut restaurée en 1951 et dédiée en l’honneur de la Sainte Vierge, invoquée sous le vocable de Notre Dame de la Délivrance. Au cours de la guerre de 1940 à 1945, tous les jeudis du mois de mai, les paroissiens s’y réunissaient vers 19 heures pour la récitation du chapelet.

La chapelle de Saint Hubert

A l’orée du bois, à l’extrémité du hameau dit « Mon idée » se trouve une vieille chapelle en pierre bleue dédiée à Saint Hubert et qui a été restaurée en 1950. C’est la chapelle des chasseurs, aux abords des terrains de leurs exploits cynégétiques.

La chapelle de la cense du flamand

A Fauquez, à l’entrée de la ferme du docteur Flass, celui-ci a élevé une chapelle en pierre en l’honneur de la Notre Dame de Lourdes.