A découvrir dans ce chapitre
Biographie sommaire  | Ronquières avant l’an mil | Ronquières au Moyen Age | La vie religieuse à Ronquières | La commune de Ronquières | La vie industrielle à Ronquières | St Sébastien | Les brasseries de Ronquières | Les chapelles |  Les niches sanctiorielles |  Les dindons à Ronquières | Les écoles |La ferme historique de Haurut | La ferme du Quesnois | La cense de la Bruyère |  Ronquières se développe | Droits des seigneurs d’Enghien à RonquièresLes derniers siècles | L’abbaye de Cambron à Ronquières | Les moulins à vent | Les Canart | Le choléra en 1866 | L’industrie linière et cotonnière |  Le Rouge Lion ou la maison des Filtiers  | Etienne Denis et l’industrie linière à Ronquières | Etienne Denis et l’industrie cotonnière à Ronquières | La filature de Louis Desmedt | La papeterie de Gueulo

Le jardin des archers

Les reliques du serment des archers de Ronquières sont nombreuses. La statue fut malheureusement vendue sans autorisation préalable de ses supérieurs tant ecclésiastiques que provinciaux par le curé Jean Tondeur. Elle était une des plus veilles de Belgique et avait une valeur inestimable. La bannière de Saint Sébastien, déposée depuis 1980 (année du millénaire) au musée de Braine-Le-Comte, la charte constitutive de 1446 et les débris du collier que portait leur chef ou connétable dans certaines circonstances.

La statue

Saint Sébastien était le patron des archers. Les archers de Ronquières avaient déposé la statue de leur saint patron dans l’église de Ronquières qui en assurait la garde et qui était considérée comme la chapelle de la confrérie mais cette statue restait leur propriété. Aucun curé n’avait le droit de vendre un bien appartenant à la guilde.  Cette statue était un patrimoine artistique appartenant à toute la communauté de Ronquières. Cette ancienne statue fut déposée dans l’église vers 1446 par les archers. Elle avait été achetée par les archers à Bruxelles et était déjà considérée comme une des plus anciennes de Belgique.  Elle était en chêne massif, faites dans un seul bloc de chêne, artistiquement travaillée et qui représente le saint debout, lié à un arbre et le corps transpercé de flèches.  Elle aurait été à l’honneur lors de la célébration des fêtes du millénaire en 1980.  Cette statue avait une signification historique qu’il importe de souligner.  Elle témoigne du caractère religieux de la confrérie et rappelle que chaque année, le 20 janvier, les archers célébraient solennellement leur saint patron par une messe et un banquet corporatif.  La bannière de Saint Sébastien semble dater du 17eme siècle. Elle est de soie naturelle, faite de plusieurs couleurs et brodée de plusieurs motifs divers.  On y voit notamment deux branches d’arbres qui s’entrecroisent en croix de Saint André et qui figure l’arbre où il fut martyrisé.  Au croisement des branches, on peut voir un médaillon où est représenté Saint Sébastien attaché à un arbre et transpercé de flèches. Elle porte l’inscription « Sanctus Sebastianus ».

Les instruments de son supplice sont : instrument de la conquête.

La charte sur laquelle en 1446 Louis de Luxembourg donne un statut légal aux archers de Ronquières est parvenue jusqu’à nous en une copie qui doit être du 18eme siècle et qui conserve les détails des privilèges que le seigneur d’Enghien donna à une société qui faisait partie de son armée seigneuriale. Cette charte régla l’existence de la confrérie jusqu’à sa suppression en 1786. Ce document est en la possession d’une vieille famille ronquiéroise habitant Ecaussinnes.