A découvrir dans ce chapitre

 

 

La construction de l’écluse d’Ittre était un pari osé qui supposait l’enlèvement de deux collines, le détournement d’un canal existant ( pour permettre l’exécution du chantier) ainsi que la canalisation d’une rivière.

Ces travaux audacieux permettaient au canal d’être quasi rectiligne et autorisaient, rien que sur le site de Ittre, l’économie de trois écluses ( l’écluse 29 d’Asquimpont, la 30 de Ittre et la 31 de Oisquercq.  Ces trois écluses ont été comblées et ne sont plus visibles de nos jours.

La Sennette qui serpentait par là au gré des collines et des pentes de terrain fut installée dans un voutement en béton dont l’entrée est visible à proximité de l’écluse 5F.