RONQUIERES Il était une fois Le seul plan incliné en activité au monde

DEPUIS 1968

Pour éviter que le sang, la sueur et le savoir de nos pères ne sombrent dans l’oubli.

Asquimpont

Rappel historique

La tour d'Asquimpont

Les vieilles photos d'Asquimpont

Virginal Samme

Histoire de la commune de Virginal

Le tram à Virginal

Fauquez

Le village de Fauquez

La chapelle de verre

La marbrite

La gare de Fauquez

Le château de Fauquez

Découvrir Ronquières

Vues d’ensemble

Les hauts remblais

Le pont canal

La tête amont

La tour

Les treuils

Les trémies aériennes

La tranchée

Les bacs

La tête aval

La centrale électrique


Braine Le Comte

La ville de Braine Le Comte

La gare de Braine Le Comte

La gare en photos anciennes

La gare en photos récentes

Torine

Le bois de la Houssière

Un site préhistorique important

Station préhistorique

Le long des sentiers

La foret bleue

Plaisirs d'automne

Fermes à la lisière du bois


Les 4 saisons de Ronquières

Ronquières en hiver

Le plan incliné en hiver

Le canal en hiver

Le vieux canal en hiver

Les péniches en hiver

Ronquières au printemps

Air Ronquières

Photos de Michel Desmet

Vues aeriennes anciennes

Photos d'Emmanuel Gervy

Photos en mongolfière...

En ulm…

Depuis un drone

Photos de Pierre Gillard

Histoire

Histoire du canal

Le canal à 70 tonnes

Le projet Vifquain

Le canal à 300 tonnes

Le canal à 1350 tonnes

Histoire du village

Le canal dans Bruxelles

Histoire du village de Ronquières

Bourgmestres de Ronquières

Le long du canal

Le long du canal

Le long du canal à Ruysbroek

Le long du canal à Lot

L'écluse de Buizingen

Le long du canal à Hal

Le long du canal à Clabecq

Le long du canal près de Charleroi

Le canal entre Charleroi et Seneffe

Le canal à Seneffe

Vestiges d'écluses

Le tunnel de Godarville

Le canal du Centre


Les planchers intermédiaires

Dernière mise à jour :

31/12/17



www.ronquieres.org Site privé et philanthropique ,non officiel, non commercial, non promotionnel et non touristique.. Le site n’utilise pas de cookies.

Toutes les photos présentes sur ce site ne sont pas libres de droits. Tous les textes restent la propriété intellectuelle de leurs auteurs respectifs.

Assemblage des bacs Les colonnes du pont canal

La tour est pourvue de 15 planchers situés à des hauteurs variables et qui servent également comme raidissement de l’ensemble de l’ouvrage.

Sur ces 15 planchers, 2 ont été exécutés de manière classique et 13 ont été bétonnés sur des plateaux mobiles.

Ces 13 planchés sont coffrés, ferraillés et bétonnés sur des plateformes de travail constituées de poutrelles métalliques avec abouts télescopiques et d’un platelage en bois. Les différentes poutrelles sont liaisonnées entre elles par des doubles fers en U et des tubes.

Une fois le coffrage glissant arrivé au niveau 122,30 ( 34,80 mètres), le plateau a été hissé dans le vide de la tour jusqu’à ce niveau, à partir de la plateforme de travail du coffrage glissant au moyen de 8 câbles actionnés par 8 tire forts.

A cet endroit, les abouts télescopiques des poutrelles ont été glissés dans toutes les encoches prévues à cet effet dans les parois de la tour et tout le platelage est alors fixé rigidement dans ces encoches. A partir de ce moment, le plancher en béton a pu être réalisé sur ce platelage.

Une fois ce plancher en béton suffisamment résistant pour se porter seul, le platelage a été descendu au moyen de 8 câbles et de 8 tire forts prenant cette fois appui sur le plancher en béton terminé après déblocage des abouts des poutrelles, jusqu’au niveau du plancher immédiatement inférieur où l’opération fut recommencée.

Le même processus est réalisé avec un second platelage monté à blanc au niveau 122,30 (34,80 mètres) pour l’exécution des planchers entre le niveau 168 (80,50 mètres) et  122,30.

Un troisième plateau similaire a été monté à blanc au niveau 168 et a servi à bétonner les planchers supérieurs.

Les quelques dates citées ici à titre d’exemple permettent de se faire une idée de l’avancement de cette phase des travaux.

Le plancher au niveau 34,80 m a  été bétonné le 7 aout 1963

Le plancher au niveau immédiatement en dessous c’est-à-dire 22 mètres a été bétonné le 6 septembre 1963

Le même jour, le plancher à 80,50 mètres était bétonné au moyen du second plateau

Le 19 septembre, le plancher à 17 mètres était bétonné au moyen du 1er plateau

Le 21 septembre, le plancher à 118 mètres était bétonné au moyen du 3eme plateau

Le 8 octobre, le toit de la tour était bétonné à 156 mètres alors que les parois étaient terminées depuis le 3 octobre 1963

Le 11 octobre, le plancher à 9,24 mètres était bétonné au moyen du 1er plancher

Le 17 octobre, le plancher à 49,50 mètres était bétonné au moyen du second plateau.