Dernière mise à jour :

30 décembre 2015

www.ronquieres.org Site privé et philanthropique ,non officiel, non commercial, non promotionnel et non touristique.. Le site n’utilise pas de cookies.

Toutes les photos présentes sur ce site ne sont pas libres de droits. Tous les textes restent la propriété intellectuelle de leurs auteurs respectifs

Asquimpont

Rappel historique

La tour d'Asquimpont

Les vieilles photos d'Asquimpont

Virginal Samme

Histoire de la commune de Virginal

Le tram à Virginal

Fauquez

Le village de Fauquez

La chapelle de verre

La marbrite

La gare de Fauquez

Le château de Fauquez

Vues d'ensemble

Vues du bas

Vues d'Ecaussinnes

Vues de Fauquez

Henripont

Vues du Mont de Pitié

Vues de la tranchée

Vues du Croiseau


Braine Le Comte

La ville de Braine Le Comte

La gare de Braine Le Comte

La gare en photos anciennes

La gare en photos récentes

Torine

Le bois de la Houssière

Un site préhistorique important

Station préhistorique

Le long des sentiers

La foret bleue

Plaisirs d'automne

Fermes à la lisière du bois


Les 4 saisons de Ronquières

Ronquières en hiver

Le plan incliné en hiver

Le canal en hiver

Le vieux canal en hiver

Les péniches en hiver

En hiver à Ronquières

Ronquières au printemp

Air Ronquières

Photos de Michel Desmet

Vues aeriennes anciennes

Photos d'Emmanuel Gervy

Photos en mongolfière...

En ulm...

Photos de Pierre Gillard

La tour

Un bac circule dans le plan incliné de Ronquières

Partir à la découverte des bacs du plan incliné de Ronquières

La construction du plan incliné de Ronquières

Présentation des lieux

Asquimpont Ittre Ecluse vieux canal  Construction   La tour  Terrassements  Vu du ciel La grande Lima  Les colonnes du pont canal Vu de la tour Nouveautés

Un bac monte le plan incliné Les bacs La construction
RONQUIERES Il était une fois Le seul plan incliné en activité au monde

DEPUIS 1968

Pour éviter que le sang, la sueur et le savoir de nos pères ne sombrent dans l’oubli. Présentation des lieux

Le plan incliné de Ronquières qui s'étend sur 1750 mètres comprend en fait tout un ensemble d'ouvrages. Si l'on tient compte de la section dite des hauts remblais, cette longueur atteint 6 kilomètres.

De l'amont vers l'aval, le site comprend ainsi d'abord une culée de raccordement et un pont-canal qui relient le plan incliné au tronçon de canal en hauts remblais, à l'extrémité du bief de partage. Il s'agit en fait du port d'attente d'amont du plan incliné.

Ensuite, on trouve la tête d'amont du plan incliné, le plan incliné proprement dit et la tête aval, un nouveau port d'attente et une tranchée de raccordement marquent la limite d'aval du site.

La culée de raccordement, un ouvrage en béton, soutenu par huit contreforts triangulaires de quatre mètres d'épaisseur, assure la jonction de l'ouvrage avec les hauts remblais du canal, tout en garantissant la retenue de ceux-ci au contact du pont-canal.

D'une longueur de 290 mètres et d'une largeur de 59 mètres, le pont canal sert de port d'attente en amont pour les bateaux qui désirent emprunter le plan incliné. Son ossature consiste en une poutre-caisson ou auge, soutenue par 70 colonnes circulaires en béton armé de 18,95 mètres de haut et de 2 mètres de diamètre.

La tête amont, véritable cerveau de l'ouvrage est constituée d'une ossature en béton armé et d'une tour. L'ossature renferme tout l'équipement électro-mécanique de commande et de contrôle des mouvements des bacs, les installations d'entretien et de réparation. La tour supporte tout le dispositif de dispatching du canal: elle abrite un poste de contrôle et de manoeuvre, permettant aux préposés aidés d'un système de caméras de réguler le passage des bâteaux et d'assurer le fonctionnement de l'ouvrage.

De l'autre côté du plan incliné proprement dit se trouve la tête aval. Elle consiste en un barrage qui isole le site du canal que surmonte un portique de manœuvres des portes.

A côté se situe une centrale hydroélectrique . L'eau captée en amont du plan incliné est amenée par une conduite forcée en acier vers des turbines qui peuvent produire jusqu'à 1500 kva et qui assurent l'autonomie électrique de l'ouvrage.

Le port d'attente aval et la tranchée de raccordement d'aval amènent le canal vers la section aboutissant à l'écluse n°5 d'Ittre.