Les puits

En matière de souterrain, les puits étaient la première opération. Ils permettaient d’entamer la galerie souterraine par plusieurs points à la fois, d’alimenter en air les ouvriers, d’évacuer les déblais,…

Lire la suite ...

La Belgique Indépendante

A cette date, des faits historiques allaient se dérouler à Bruxelles : allumée au soir du 25 août lors d’une représentation de la Muette de Portici au théâtre de la…

Lire la suite ...

Coûts supplémentaires

Les difficultés rencontrées lors du percement du  souterrain de Bête Refaite ainsi que les problèmes d’alimentation causés par l’infiltration de l’eau joints aux nombreuses modifications apportées aux ponts, aqueducs et…

Lire la suite ...

Mise en service et tarification

Dès avant son exploitation commerciale, le canal de Charleroi à Bruxelles allait connaître une première polémique d’ordre tarifaire. En effet, suite aux réclamations des exploitants de houille du Hainaut et…

Lire la suite ...

Les embranchements

La convention du 6 novembre 1834 traitait, dans des articles additionnels, de la reprise de la concession des canaux-embranchements appartenant à la même société, dont l’exécution était décidée. La réalisation…

Lire la suite ...

Description technique

Le canal de Charleroi à Bruxelles dans sa conception initiale, c’est-à-dire, le canal au gabarit de 70 tonnes, peut être décrit comme suit : Canal principal 1. Tracé Partant du canal…

Lire la suite ...

Le halage

Dès la mise en service du canal de Charleroi, l’organisation du halage rencontra de grandes difficultés qui s’amplifièrent avec l’ouverture des canaux-embranchements et l’augmentation du trafic. Au début de l’exploitation,…

Lire la suite ...

Le baquet de Charleroi

Le baquet de Charleroi1 également appelé « sabot »2 est un ancien modèle de barge dessinée par l’ingénieur Jean-Baptiste Vifquain et destiné au transport de la houille sur le canal Bruxelles-Charleroi, et…

Lire la suite ...