La construction des hauts-ramblais fut précédée d’un décapage méticuleux du sol. Les “Bonnes terres” furent mises à l’épargne et gardées en réserve. Elles seront utilisées quelques années plus tard pour la finition des remblais et leur parement final.

Publications associées