Relativement aux semences, le seul détail qui soit parvenu jusqu’à nous a trait aux quantités de semences utilisées jadis par bonnier. En 1643, deux rasières de semence de dur blé étaient nécessaires à l’ensemencement d’un bonnier de terre et il fallait trois rasières et trois quartiers de semence d’avoine pour la même superficie de terre.

Related posts