Dernière mise à jour :

30 décembre 2015

www.ronquieres.org Site privé et philanthropique ,non officiel, non commercial, non promotionnel et non touristique.. Le site n’utilise pas de cookies.

Toutes les photos présentes sur ce site ne sont pas libres de droits. Tous les textes restent la propriété intellectuelle de leurs auteurs respectifs

Asquimpont

Rappel historique

La tour d'Asquimpont

Les vieilles photos d'Asquimpont

Virginal Samme

Histoire de la commune de Virginal

Le tram à Virginal

Fauquez

Le village de Fauquez

La chapelle de verre

La marbrite

La gare de Fauquez

Le château de Fauquez

Vues d'ensemble

Vues du bas

Vues d'Ecaussinnes

Vues de Fauquez

Henripont

Vues du Mont de Pitié

Vues de la tranchée

Vues du Croiseau


Braine Le Comte

La ville de Braine Le Comte

La gare de Braine Le Comte

La gare en photos anciennes

La gare en photos récentes

Torine

Le bois de la Houssière

Un site préhistorique important

Station préhistorique

Le long des sentiers

La foret bleue

Plaisirs d'automne

Fermes à la lisière du bois


Les 4 saisons de Ronquières

Ronquières en hiver

Le plan incliné en hiver

Le canal en hiver

Le vieux canal en hiver

Les péniches en hiver

En hiver à Ronquières

Ronquières au printemp

Air Ronquières

Photos de Michel Desmet

Vues aeriennes anciennes

Photos d'Emmanuel Gervy

Photos en mongolfière...

En ulm...

Photos de Pierre Gillard

La tour

Un bac circule dans le plan incliné de Ronquières

Partir à la découverte des bacs du plan incliné de Ronquières

La construction du plan incliné de Ronquières

La chapelle de verre

Asquimpont Ittre Ecluse vieux canal  Construction   La tour  Terrassements  Vu du ciel La grande Lima  Les colonnes du pont canal Vu de la tour Nouveautés

Un bac monte le plan incliné Les bacs La construction
RONQUIERES Il était une fois Le seul plan incliné en activité au monde

DEPUIS 1968

Pour éviter que le sang, la sueur et le savoir de nos pères ne sombrent dans l’oubli. La chapelle de verre Au fil du canal

Arthur Brancart avait pour l’époque un esprit socialement avancé, en effet, dès qu’il eut acquit les Verreries de Fauquez en 1915, il se préoccupa aussitôt du bien être du personnel.

C’est ainsi que les ouvriers résidaient gratuitement au village, une coopérative d’achat (de tous biens de consommation y compris le charbon et l’eau courante) mise en place à l’initiative d’Arthur Brancart procurait aux ouvriers et employés les meilleurs prix de la région.Une école accueillant les enfants de 3 à 12 ans, une salle de cinéma, une plaine de jeux, le dispensaire des ouvriers complètent le cadre de vie des habitants. De plus, fait rarissime pour l’époque, Monsieur Brancart avait mis au point un système de cotisation auquel chaque membre du personnel adhérait, ce système était en fait un embryon de mutualité servant à couvrir les frais occasionnés par une maladie ou un accident.

A la suite de la première guerre mondiale, une nouvelle loi interdit la mixité au sein d’une même classe, ce qui était jusqu’alors le cas à l’école de Fauquez. La Chapelle, installée au sein même de celle-ci et placée sous la protection de Saint Michel depuis la visite du Cardinal Joseph Mercier en septembre 1909 prenait la place de deux classes, il fut décidé de construire un nouveau lieu de culte.

La parcelle sur laquelle est érigée la Chapelle est un don de Monsieur et Madame Ernest et Isabelle Seutin agriculteurs au village de Fauquez. Ce don était assorti de deux conditions, y construire une église de culte catholique, rétrocéder ce terrain à la famille si le lieu ne servait plus au culte. La dimension réduite de la parcelle imposa une orientation particulière Nord (porche) Sud (choeur).

Même s’ il paraît certain que, lors de la foire des Arts Décoratifs de 1925 à Paris, Arthur Brancart fit la connaissance d’ Antoine Courtens, alors en stage chez Horta ( les plans d’ Antoine Courtens font actuellement partie de la collection de la Chapelle de verre) l’origine des plans actuels est inconnue.

Le plan est très simple: une nef principale terminée par un chevet semi-circulaire, deux bas côtés et l’absence d’un transept.

La Chapelle de Fauquez servit de lieu de culte, la famille Brancart ayant droit aux places avant, viennent ensuite les employés puis les ouvriers, mais elle servit également de salle d’exposition.

La Chapelle étant ouverte à toutes heures, les clients de la verrerie pouvaient en un coup d’oeil découvrir les nombreuses possibilités de placement qu’offrait la marbrite.

En effet, la marbrite est partout, en façade jusqu’à la hauteur du porche, à l’intérieur, des lames de marbrite blanches, noires ocre et orange entourent les dalles de béton carrées du sol, la marbrite est appliquée au mur jusqu’à 1,70m de hauteur, les joints des murs cimentés ( teinte rouge anglais) sont réalisés en marbrite blanche. Des dalles de marbrite carrées d’environ 40 cm de côté et de quatre teintes différentes sont fixées au lattis du plafond avec des cabochons de verre.

Le choeur est décoré de quatre fleurs de lys entourées de verre doré.

L’ensemble des 19 vitraux a été réalisé aux Verreries de Fauquez avec le verre dit “cathédrale” provenant exclusivement des usines.

Les cartons des vitraux furent réalisés par Anto Carte, cofondateur du groupe Nervia (1886-1954), les vitraux furent assemblés par Florent-Prosper Colpaert (1886-1940).

Le vitrail central du choeur représente Jésus ou Arthur Brancart entouré de ses apôtres ou de ses ouvriers sur fond d’usine, ce vitrail partiellement restauré se trouve actuellement dans l’ancienne école du village.

Les deux autres vitraux du choeur représentent Saint Michel (au musée de Louvain -la-Neuve), patron du village et Saint Laurent, patron des verriers.

Les 16 autres vitraux décrivent succinctement les étapes de la vie de Sainte Lutgarde, sainte à laquelle est dédiée la Chapelle de Fauquez, soit pour ceux d’entre vous qui veulent tout savoir sur Sainte Lutgarde et qui n’ont jamais osé le demander ……………..

1 Lutgarde et le chevalier.

2 Lévitation de Lutgarde par le Christ.

3 Enlacement de Lutgarde par le Christ.

4 Couronnement d’Hughes de Pierpont.

5 L’aigle de Jean et le Christ sous l’aspect d’un agneau.

6 Lutgarde choisie comme prieure.

7 Jean de Liro et le Christ la prient d’aller à Aywières.

8 Lutgarde quitte Saint Trond pour Aywières.

9 Jacques de Vitry, évêque de Saint Jean d’Acre.

10 Simon de Foigny apparaît à Sainte Lutgarde.

11 Vision des plaies du Christ.

12 Rupture de la veine de Sainte Lutgarde.

13 Apparition d’Osanne.

14 Les anges conduisent Lutgarde à l’autel.

15 Vision de la Vierge et de Saint Jean-Baptiste.

16 Mort de Sainte Lutgarde.

La Chapelle de Fauquez servit au culte de 1930 à 1977, date de son abandon.

Conformément à la volonté d’Ernest et Isabelle Seutin, la Chapelle redevint la propriété de la famille en l’occurence Jules et Georgette Maistriau- Seutin en 1984.


D’après un texte original de Michael Bonnet.

Cliquez sur la vignette pour accéder au site officiel

Galerie